ENVIRRONEMENT

Le Camping Playa La Bota est situé dans un environnement naturel privilégié, à 200 mètre de la plage de La Bota, à 5 kilomètres de la commune touristique de Punta Umbría, dans la province de Huelva, Costa de la Luz.

DÉCOUVREZ NOTRE ENVIRRONEMENT

PLAGE DE LA BOTA

camping playa la bota entorno playa

Communément appelé «El Cruce» (le croisement), cette plage est située entre la plage des Enebrales et la commune El Portil. Elle n’est pas urbanisée, mais elle dispose de quelques chiringuitos (bars de plage) et de postes de secours, et on y accède par une route parallèle à la mer qui traverse les dunes et les forêts de pins.

Elle s’étend sur 3,8 kilomètres et est large de 40 mètres. Son sable est fin et doré, et la houle est modérée. Elle dispose de douches, de poubelles et de larges zones de stationnement.

SITE NATUREL DES ENEBRALES DE PUNTA UMBRÍA

Tout au long de ces trois kilomètres de littoral s’étend le site naturel des Enebrales de Punta Umbría. Il s’agit de 162 hectares de forêt mixte de genévriers et de sabines, située entre les dunes, où cohabitent des espèces animales et végétales très appréciées.

enebrales-punta-umbriaDans sa flore prédominent le genévrier maritime (une plante endémique du littoral atlantique andalous), la sabine, le pin parasol, le jaguarzo, le lentisque, le ciste, le romarin, l’épine noire et le thym de mer (endémique des bancs de sable proches du littoral et qui en Espagne se trouve uniquement dans la province de Huelva).

En ce qui concerne la faune, on y trouve des espèces telles que la fauvette pitchou et la fauvette à tête noire, la mésange bleue, le verdier d’Europe, le chardonneret élégant, le psammodrome algire, le psammodrome hispanique, l’acanthodactyle de l’Atlas, le lézard ocellé et le caméléon, menacé d’extinction, qui trouve ici un de ses habitats (dans la forêt de pins des communes de La Redondela et Isla Cristina, et aux alentours de la commune Isla Canela).

Cinq passerelles en bois conduisent vers la plage des Enebrales (également appelée La Mata Negra) et forment de belles promenades. Il est important d’emprunter ces passerelles afin de ne pas altérer l’équilibre fragile de l’écosystème.

RÉSERVE NATURELLE DES MARAIS DE L’ODIEL

Sur l’estuaire formé par les embouchures des rivières Tinto et Odiel se tient la Réserve naturelle des Marais de l’Odiel, une zone de passage obligatoire pour des milliers d’oiseaux migratoires lors de leur traversée de l’Europe vers l’Afrique.

Sur ces 7 185 hectares marécageux et sablonneux se trouve la plus grande colonie de spatules blanches en Europe (30 % de cette espèce sur le continent se reproduit ici) et, depuis 2008, l’unique colonie de flamants roses d’Espagne, avec une population d’environ 800 exemplaires.

Ce site a également été choisi par un couple de balbuzards pêcheurs pour nidifier, ce qui a permis de réintroduire cette espèce en Andalousie et, par la même occasion, d’assurer éventuellement une population stable en Espagne continentale, où cette espèce ne se reproduit plus depuis les années 80. De plus, il existe une colonie de reproduction de sternes naines qui dépasse les 2 000 paires.

.

entorno-marismas-del-odiel

En plus de ces animaux, on y trouve des hérons cendrés, des hérons pourprés, des aigrettes garzettes, des pluviers à collier interrompu, des canards colverts, des cigognes, des fauvettes mélanocéphales, des busards des roseaux, des cigognes noires, des ibis facinelles, des grues cendrées ou des caméléons.

Dans le périmètre des Marais de l’Odiel se trouvent la Réserve naturelle de l’île d’Enmedio et la Réserve naturelle des Marais du Burro. Outre leur importance écologique, ces marais sont riches en crustacés et en poissons, mais forment également un site archéologique, car sur l’île de Saltés se trouvent les restes de Salthish, un village du XIème siècle.

PUNTA UMBRÍA

punta-umbria-2

Cette ville côtière, située à 15 minutes de Huelva, a commencé son périple touristique alors qu’elle n’était qu’un ensemble de maisons en bois, utilisées par les miniers anglais comme lieu de villégiature et comme station balnéaire. De nos jours, elle est l’une des destinations préférées dans la province de Huelva des touristes nationaux et internationaux qui viennent y passer leurs vacances.

Bien que Punta Umbría telle que nous la connaissons actuellement soit une ville assez récente, son enclave a été occupée par les phéniciens, les grecs et les romains. Sur le site archéologique d’El Eucaliptal, on a retrouvé des restes romains datant d’entre le IIème et le Vème siècle après J.-C., qui montrent les vestiges de maisons et d’industries de traitement du poisson, telles que des ateliers de salaison.

Entre le VIIIème et le XIIIème siècle, les musulmans occupèrent ces terres. De cette période demeurent les restes de l’île de Saltés.

Cependant, la naissance de la ville actuelle a eu lieu au cours du XIXème siècle, lorsque les anglais des mines de Río Tinto choisirent Punta Umbría comme lieu de villégiature pour l’été et comme station balnéaire. C’est à partir du milieu du XXème siècle, lorsque des liaisons maritimes et routières ont été établies avec la capitale, que la ville commence à se développer.  En 1963, elle a obtenu son indépendance de Cartaya et a créé son hôtel de ville.

Punta Umbría forme un isthme de plus de 13 kilomètres de plages de type différent accueillant plusieurs houles différentes, et est par conséquent un lieu idéal pour pratiquer les sports aquatiques. On peut y pratiquer le windsurf depuis quelques années, et également le kite surf. On peut y naviguer, y faire du ski nautique, etc.

HUELVA CAPITALE

La ville de Huelva est située sur la péninsule formée par les embouchures des rivières Tinto et Odiel. Cette situation stratégique pour le commerce et pour ses richesses est la raison pour laquelle de nombreuses civilisations l’ont choisie pour s’y établir.

Huelva est l’une des localités les plus anciennes en Occident, avec plus de 5 000 ans d’ancienneté. Cela a été découvert suite aux recherches archéologiques menées à bien dans le quartier du Seminario de la capitale. Il a été découvert qu’un village existait sur cette zone et que celui-ci a été habité de manière continue par différentes cultures depuis la fin du quatrième millénaire avant J.-C. Des Tartessos, des phéniciens et des grecs utilisèrent cette enclave commerciale entre le VIIIème et le VIème siècle avant J.-C.

huelva-capital

Comme toute capitale de province, Huelva regroupe une grande partie de la vie culturelle de la zone, et il n’est pas rare que le séjour du visiteur coïncide avec une foire, une fête ou un évènement d’intérêt, qu’il soit culturel (Festival Ibéro-américain), gastronomique (foire de la gamba) ou sportif (la Copa del Rey de tennis est célébrée tous les ans ici). Il s’agit de s’informer et de profiter de ces occasions.

Parmi les monuments pouvant être visités, les plus intéressants sont le sanctuaire de la Cinta (XVème siècle), la Cathédrale de la Merced (XVIIème siècle), le Musée provincial, l’Église de San Pedro (XIVème siècle), etc. Des monuments plus récents, mais tout aussi intéressants, sont les quais de Tharsis et du Tinto, des exemples de l’ingénierie britannique du XIXème siècle, qui servaient à envoyer le minerai extrait des mines d’Andévalo vers l’Angleterre, ainsi que le Barrio Obrero ou quartier ouvrier (appelé communément Barrio Reina Victoria), construit par Riotinto Company au début du XXème siècle et représentant le style des villages britanniques de l’époque. Et pour finir le Parc Moret, réinauguré en 2007, qui est le plus grand parc périurbain d’Andalousie.

COSTA DE LA LUZ

Le littoral de la province de Huelva commence à Doñana et à l’embouchure du fleuve Guadalquivir à proximité de Cadiz, et se termine à l’embouchure du fleuve Guadiana, où les communes Isla Canela et Ayamonte font frontière avec le Portugal. Un total de 122 kilomètres de littoral avec les niveaux d’urbanisation les plus bas du littoral espagnol (bien qu’en croissance) convertissent Huelva en une destination idéale pendant l’été, avec des plages pour tous les goûts : depuis celles à proximité de villes, disposant de tous les services, telles que la plage Islantilla, jusqu’aux plages vierges, comme celle de Nueva Umbría.

cuesta-maneli-mazagon

Un moment marquant de son histoire est le départ des caravelles de Christophe Colomb depuis le port de Palos. La majorité des marins qui l’accompagnèrent provenaient de Moguer, de Palos de la frontera et de San Juan del Puerto.

Le littoral de Huelva, tout comme celui de Cadiz, a été la zone où a eu lieu le règne semi-mythique de Tartessos. De nombreuses études suggèrent également que l’Atlantide aurait pu se trouver sous ces latitudes.

Parmi les évènements les plus récents, on peut souligner l’histoire de « L’homme qui n’a jamais existé », une opération des services secrets britanniques pendant la Seconde guerre mondiale qui fut fondamentale pendant le déroulement du conflit et qui se déroula principalement sur les plages de Punta Umbría.

Les plages de Huelva disposent également d’une grande offre d’activités, aussi bien terriennes que maritimes, tranquilles ou animées, et pour tous les budgets.

LA PROVINCIA

La province de Huelva, située au sud-est de la Péninsule ibérique, a le privilège de jouir de 3 000 heures de soleil à l’année et d’une température moyenne de 18 degrés.

Huelva a un climat méditerranéen, influencé par l’Atlantique. Sur le littoral les températures sont douces : les hivers ne sont pas très froids et bien que les étés soient chauds, la proximité de la mer empêche les températures de trop monter. Sur le territoire intérieur et dans la Sierra, le climat est méditerranéen et continental, avec un contraste de températures plus important. Les températures sont plus élevées en été et plus basses en hiver, bien qu’il ne gèle que très peu.

camping playa la bota la provincia

Etant donné sa diversité géographique et son climat, Huelva offre une multitude de paysages et de possibilités pour en profiter. Tout particulièrement ses plages, larges, longues et au sable très fin. Avec un total de 122 kilomètres de littoral disponible, il est très peu probable que vous n’y trouviez pas la plage de vos rêves.

Les espaces naturels sont eux aussi un point à prendre en compte ; ce n’est pas pour rien que plus d’un tiers du territoire provincial est un espace protégé !  Huelva comprend un Parc national, deux Parcs naturels, huit Sites naturels, un Paysage protégé, quatre réserves naturelles, cinq Monuments naturels et deux Parcs Périurbains.

Mais on ne peut oublier ni la zone du Bassin minier, avec son paysage particulier et son héritage, ni la Sierra, avec sa richesse naturelle et ses paysages à couper le souffle.

 

VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS SUR NOS LOGEMENTS?